Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pensees

Le Plaisir

14 Octobre 2010, 14:42pm

Publié par Laurent

André Moreau dans "Le plaisir est sagesse" aux Editions Jovialistes, Québec 1972, rapporté dans la Roue de médecine Amérindienne de C-R Paveur, a écrit des choses sublimes sur le plaisir, la délectation. Cela m'a fait comprendre pourquoi je me sens aussi bien dans les cours de Country & Line Dance, et dans la connaissance de la culture amérindienne.

En voilà des extraits.
- Il est absolument impérieux de redécouvrir le véritable sens du plaisir, car le plaisir développe, accomplit, perfectionne.
- L'expérience de la délectation est source d'ouverture. Elle détend, divertit, elle exprime une vision du monde, un point de vue par rapport à la vie [...].
- A cause de son caractère d'abandon, d'acquiescement à la vie et de consentement à soi, le plaisir est rédempteur.
- Le plaisir implique un formidable toucher interne qui s'irradie dans tout le corps.
- Le plaisir en lui-même est une chose belle, resplendissante et lumineuse qui n'a rien à voir avec la laideur, la violence ou la bétise.
- Le plaisir tonifie, oxygène, pâme, dilate. Son action s'oppose à l'angoisse qui resserre, contracte, amoindrit.
- L'expérience du plaisir est une expérience d'expansion de la personnalité. Devant le plaisir, les barrières tombent, les résistances disparaissent, les inhibitions s'écroulent.

- LE PLAISIR rend BON et COMPREHENSIF
 

Voir les commentaires

La Roue de Médecine (1ère)

14 Octobre 2010, 14:41pm

Publié par Laurent

Comment décrire tout ce que l'on peut ressentir en soi, toutes les remises en question de nos concepts quand on commence à s'intéresser à la culture amérindienne et notamment à la Roue de Médecine.
Il nous apparait aux premiers abords que nous sommes en présence de vieux schémas, archaïques, dépassés, non scientifiques et que Mathuzalem n'y a pas résisté.
Mais lorsque nous lisons, même en diagonale pour la première fois, des articles sur la roue de médecine, il se passe inévitablement quelque chose.

Nous sommes devant le postulat que rien, n'y personne n'a pu faire disparaître la relation que l'homme a avec son environnement, avec la Terre, et de ce fait nous faisons partie de cet Univers, notre Univers.
C'est cette compréhension de l'inter-connectivité, du fait que tout est lié qui va nous donner une vision du monde différente de celui que l'on s'évertue à nous montrer.

Que sommes nous parmi tous ces éléments? la roue de médecine nous donne un sens à notre parcours, elle incarne les 4 voies que nous sommes amenés à expérimenter dans un développement psychospirituel.
Il est dit que l'on nait quelque part sur cette roue.

La roue de médecine représente la nature circulaire de la vie et le renouvellement de la vie. Les choses vivent, elles naissent et elles meurent. Tout dans le monde est cercle, c'est une roue pour nous.
Tout évolue en cycle, tout lié les uns aux autres. Le soleil, la lune et les saisons vont et viennent en cercle.
Parfois le cercle évolue rapidement et parfois il évolue lentement.

Les 4 cadrans représentent les 4 vertus précieuses pour les Lakota, dans les sociétés des indiens des plaines.
Ces vertus sont le Courage, la Force Morale, la Générosité, la Sagesse.
Contrairement à nous, les indiens se concentrent plus sur la nature et comment vivre en harmonie avec l'environnement où ils vivent.

Nous reviendrons par la suite, dans un second article, sur ce chemin d'éveil.


Voir les commentaires